L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DES ENR

BIOMÉTHANE
Une dynamique menacée par la PPE


La filière française du biométhane est « la plus dynamique d’Europe, avec en 2018, 32 nouveaux sites d'injection représentant une augmentation de 73 % par rapport à 2017 », explique le think tank France Biomethane à l’occasion de la publication de l'Observatoire annuel de la filière du Biomethane pour l'année 2018. Ainsi, 84 unités étaient en service à fin février 2019 et totalisent une capacité d’injection de 1 320 GWh/an. Ce parc est essentiellement composé d’installations agricoles autonomes de faible capacité injectant sur le réseau de distribution et 57 % des unités sont concentrées sur les régions d’Ile-de-France, Grand Est, Haut-de-France et Bretagne. « Le nombre de projets en file d’attente a quasiment doublé entre fin 2017 et fin 2018 pour atteindre 661 projets inscrits ayant une capacité cumulée de 14 TWh », détaille Charlotte de Lorgeril, du cabinet de conseil Sia Partners qui a coréalisé l’étude. Cependant, souligne, Cédric de Saint Jouan, président de France Biométhane, « le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) revoit à la baisse les ambitions de développement pour le biométhane. En particulier dans le ”scénario bas“, les pouvoirs publics fixent un objectif de 14 TWh injectés en 2028, ce qui est bien inférieur à la trajectoire imaginée dans la PPE 2015. » Les tarifs d’achat devraient aussi évoluer en faveur d’un système d’appels d’offres « qui ferait passer le prix d’achat du biométhane d’environ 100 €/MWh actuellement à 67€/MWh pour les producteurs », ajoute l’Observatoire.
Sungrow
Enerplan

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !