L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DES ENR

Nomination
Olivier Perot, nouveau président de France Énergie Éolienne


France Énergie Éolienne (FEE) a un nouveau président depuis hier, mardi 26 janvier. Son nouveau conseil d’administration, élu à l’occasion de son assemblée générale tenue le même jour, a nommé Olivier Perot pour un mandat de deux ans. Directeur de Senvion Europe Sud-Ouest, il succède à Frédéric Lanoë, qui assurait la présidence de FEE depuis novembre 2013. Contacté par Le Journal des Énergies Renouvelables, ce dernier souhaite à son successeur « Des actions gouvernementales en 2016, même si la loi de transition est dernière nous. Il faut maintenant se donner les moyens du 40 % d’électricité renouvelable ». À l’heure de tirer un bilan de son action, le désormais ancien président affiche trois satisfactions : « Avoir restauré le marché de l’éolien terrestre », « avoir forgé France Énergie Éolienne, qui devient le bras armé de la transition énergétique » et l’essor de l’éolien flottant, « puisque la France, avec le récent appel à projets, est dans la course internationale ». Frédéric Lanoë confesse cependant un bilan « en demi-teinte » sur l’offshore fixe.Enfin, l’ancien président identifie plusieurs priorités pour FEE, dont la Programmation pluriannuelle de l’énergie : « Il faut une ambition de 2 GW d’éolien terrestre par an d’ici à 2023 ». Mais le « grand chantier » est « que les décrets de la loi de transition arrivent et soient ambitieux pour limiter les temps de raccordement des parcs et rendre les contraintes militaires plus transparentes ». Et de rappeler que « 40 % du territoire est neutralisé de manière abusive ». Frédéric Lanoë évoque également le « chemin de croix des recours. Les recours offshore ont été accélérés, alors pourquoi pas dans le terrestre ? », soulève-t-il.

LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DES ENR DU MOIS DE AVRIL 2024

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !