L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DES ENR

Île-de-France
LES GRANDES AMBITIONS DE VALÉRIE PÉCRESSE


La région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse (LR) a adopté le 3 juillet sa stratégie Energie-Climat, laquelle prévoit que les énergies renouvelables représenteront en 2030 40 % de la consommation francilienne, avec un objectif de 100 % en 2050. Des ambitions louables mais « irréalisables », selon l’opposition de gauche, qui s'est abstenue, et qui critique notamment le « manque de moyens » pour mettre en œuvre cette stratégie. Valérie Pécresse a défendu « trois principes » : la « sobriété », en réduisant de 40 % la consommation énergétique régionale d'ici 2050, « la production d'énergie renouvelable » en la multipliant par quatre sur le territoire, et « la réduction de la dépendance énergétique », notamment vis à vis des énergies carbonées et du nucléaire, « en tendant vers une région 100% énergie renouvelable en 2050 ». « La région Île-de-France était la dernière de la classe en matière de politique énergétique », a-t-elle déclaré, affirmant que sa stratégie était « ambitieuse mais réaliste ». Le plan énergie-climat va miser sur « l'énergie éolienne, la géothermie, les énergies de récupération des déchets, le solaire voltaïque, la biomasse, l'hydrogène et la micro-électricité », a-t-elle ajouté.
Enerplan - Etat généraux de la chaleur solaire - Octobre 2018
Fondation énergies pour le monde

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !