L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DES ENR

Monde
Le Giec répète l’urgence climatique


Le monde devra engager des transformations drastiques et immédiates s'il veut avoir quelques chances de rester sous le seuil critique de 1,5 °C de réchauffement, limite la plus ambitieuse fixée par l'accord de Paris, souligne un projet de rapport du groupe des experts du climat de l'ONU (Giec) dévoilé le 11 janvier. Vu la persistance des gaz dans l'atmosphère, le monde n'a plus devant lui que 12 à 16 ans d'émissions au rythme actuel, s'il veut garder 50 % de chances de s'arrêter à ce niveau de température, explique ce rapport commandé au Giec après l'adoption de l'accord de Paris fin 2015 et qui doit être publié à l'automne 2018. Le « seul » moyen de rester à +1,5 °C est d'« accélérer la mise en œuvre d'actions rapides, profondes, multi-sectorielles », avance le projet de texte : réduire « fortement » la demande d'énergie par habitant, développer les énergies renouvelables (qui doivent devenir source dominante d'énergie primaire à partir de 2050), décarboner le secteur électrique d'ici la moitié du siècle, en finir « rapidement" avec le charbon.
BePositive 2019
Biogaz Europe 2019

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !