Formation litiges et expertises

L’objectif de cette formation est de connaître les différents types de litiges et expertises, comprendre comment les gérer et les rôles, obligations et objectifs de chaque interlocuteur (clients, experts, compagnies d’assurance…).
Formation interactive prenant en compte les expériences des participants.

Formation « Dimensionnement de conduit »

L’objectif de cette formation est de comprendre l’importance du dimensionnement de conduit. Le réaliser et interpréter les résultats des logiciels dans un objectif à la fois de conformité réglementaire et de fonctionnalité de l’installation. Formation participative s’appuyant sur des exemples concrets et utilisant un ou plusieurs logiciels.

Formation culture métier (atrier)

L’objectif de cette formation est l’installation d’appareils indépendants au bois. Les différents types d’appareils (norme, fonctionnement, cas concrets…), le conduit de fumée (référentiel, types, principes…) et les dysfonctionnements et litiges en installation ou en SAV.

Qualibois

Qualibois convient aux installateurs posant des appareils de chauffage au bois. Cette mention propose des qualifications ciblées selon les appareils installés (insert de cheminée, poêle à bois, chaudière bois, etc.). Il existe 2 modules pour la qualification Qualibois :
– module air : chauffage bois indépendant du réseau hydraulique (tel que des poêles à bois et des inserts), d’une puissance inférieure à 70 kW dans l’habitat individuel et sur le territoire français ;
– module eau : appareils bois raccordés au réseau hydraulique, comme les chaudières bois et tous types de poêles, tels que les poêles à bois hydrauliques, d’une puissance inférieure à 70 kW dans l’habitat individuel et sur le territoire français.
Si l’entreprise installe à la fois des inserts et des appareils hydrauliques, il faut qu’elle cumule les deux qualifications Qualibois air et Qualibois eau et donc qu’elle ait un référent technique ayant validé les formations correspondantes.

Formation numérique chauffage au granulé de bois

Propellet, l’association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois, propose cette formation numérique gratuite et ouverte à tous à destination principalement des bureaux d’études, maîtres d’œuvre et architectes. Mais les autres métiers liés au chauffage pourront largement trouver des détails techniques liés à leur activité, comme la partie fumisterie pour les installateurs. Cette formation a pour but de répondre aux questions techniques que peuvent se poser les prescripteurs de la conception d’une chaufferie (labels, dimensionnement, stockage, fumisterie…) jusqu’à l’exploitation (contrat d’approvisionnement, exploitation) et la maintenance d’une chaufferie ; montrer des retours d’expérience dans plusieurs typologies de bâtiments et témoignages.

Formation combustion

L’objectif de cette formation est de comprendre les principes et les conséquences de la combustion du granulé de bois lors de l’utilisation quotidienne de l’appareil, notamment le référentiel qualité du granulé, la qualité des granulés de bois tout au long de leur fabrication, la combustion du granulé des appareils de chauffage.

Qualisol

Cette mention convient aux installateurs posant des systèmes solaires thermiques.
Qualit’EnR propose des qualifications RGE ciblées selon les technologies et le dimensionnement installés. Vous pouvez retrouver 3 modules complémentaires de formation correspondant aux différentes qualifications Qualisol :
• chauffe-eau solaire individuel (Cesi) ;
• système solaire combiné (SSC) ;
• chauffe-eau solaire collectif (Cesc).

CQP installateur-mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques

Ce certificat de qualification professionnelle, qui débouche sur des métiers tels qu’installateur, chef d’équipe, ou permet d’intégrer des services de maintenance, est proposé par une quarantaine d’organismes. Obtenir ce certificat, c’est être capable d’installer des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques dans le collectif, le tertiaire et chez le particulier et d’en assurer la maintenance, tout en apportant conseil, assistance et écoute à l’utilisateur occupant les lieux.

Ingénierie de l’écologie

La spécificité d’Ingeco réside dans son approche multidisciplinaire en lien avec les applications du développement durable. De ce fait, ce diplôme permet de se doter d’outils d’analyse, de méthodes de travail collectif et de conduite de projets dans le cadre des fondements du développement durable, d’acquérir des compétences économiques et techniques afin de proposer des solutions rationnelles en matière de management environnemental, de gestion des risques et de traitement des déchets, de qualité de l’air et de l’eau, des sols, d’étude d’impact, etc., mais aussi de pouvoir mettre en place une démarche QHSE dans le milieu industriel ou celui du bâtiment, d’acquérir les compétences liées à la gestion d’une entreprise, etc.

Smart grids ou smart buildings

Paoli Tech forme des ingénieurs en énergétique. Le diplôme, habilité par la Commission des titres d’ingénieur, se prépare en trois ans. L’école fait partie du réseau Arts & métiers partenaires. Après deux ans de tronc commun, les étudiants choisissent un semestre d’expertise smart grids ou smart buildings, avant le stage de fin d’études. Un contrat de professionnalisation peut être signé en dernière année d’école.
L’ingénieur formé par l’école Paoli Tech de l’université de Corse est appelé à gérer les aspects scientifiques, techniques, économiques et humains d’un projet. Les ingénieurs auront des emplois dans le domaine des énergies alternatives et réseaux intelligents (smart grids) et des bâtiments intelligents et efficacité énergétique (smart buildings). Les ingénieurs diplômés de Paoli Tech seront en mesure de :
– réaliser des études techniques. Ils seront donc amenés à analyser un cahier des charges, à proposer des choix techniques et à réaliser un chiffrage de leur projet ;
– effectuer des audits et des expertises de bâtiments ou d’installations énergétiques en vue de vérifier leur conformité aux exigences réglementaires et si nécessaire de proposer des solutions techniques ;
– mettre en œuvre les moyens techniques et humains nécessaires pour l’exploitation, la gestion et la maintenance de systèmes de production énergétique ;
– assister la maîtrise d’œuvre d’un chantier en coordonnant ses différentes phases, en pilotant leur réalisation et en suivant les travaux, que ce soit sur le plan technique ou financier.