L'ACTU

L'ACTU HEBDOMADAIRE DES ENR

NEUTRALITÉ TECHNOLOGIQUE

La CRE désapprouve le projet d'appel d'offres

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) vient de se prononcer sur un projet d'appel d'offres bi-technologies (photovoltaïque et éolien). Défavorable au principe de la neutralité technologique, elle recommande au gouvernement d'y renoncer dans sa délibération publiée le 20 avril. Pour le régulateur, ce type d'appel d'offres ne garantit pas « l’atteinte des objectifs de politique énergétique et, en particulier, le développement conjoint des filières photovoltaïque et éolienne, dont les complémentarités permettent pourtant de faciliter l’intégration au réseau des énergies renouvelables ». Par ailleurs, « il est redondant avec d’autres dispositifs de soutien […] et autorise ainsi des arbitrages entre ces dispositifs qui nuiront à l’efficacité du soutien public. » L'appel d'offres concerné porte sur des installations photovoltaïques ou éoliennes de 5 à 18 MW en métropole. S'il devait être maintenu, la CRE préconise notamment d'abaisser la puissance maximale recherchée (actuellement de 200 MW), de supprimer le prix plancher, de clarifier les modalités de dépôt dématérialisé des offres et de supprimer l’exigence des liasses fiscales.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d'un tarif préférentiel !